P9041374

 

P9161463P9041354

L'automne peine à s'installer, les feuilles restent sur les arbres, les températures sont encore très élevées pour un mi-octobre, les saisons joueraient-elles au saut de puce pour n'en garder plus que deux? Rappelez-vous... de printemps, il n'y eu point; quid de l'automne?

Et pourtant certains signes ne trompent pas, comme cette lumière si particulière,  , le soleil qui frappe moins fort et qui ne parvient pas à éliminer totalement l'humidité de la nuit, le jour qui décline de plus en plus tôt... L'automne est la saison aux mille couleurs qui changent au gré du soleil et des pluies, des marrons que les enfants ramassent comme des trésors en caressant leur peau si douce, des chataîgnes grillées dont la bonne odeur se répand dans la rue (là, je pense à Nancy). Et voici un petit poème qui je trouve illustre bien mes propos, trouvé sur ce site.

 

L'automne

 

On voit tout le temps, en automne,
Quelque chose qui vous étonne,
C'est une branche, tout à coup,
Qui s'effeuille dans votre cou.

C'est un petit arbre tout rouge,
Un, d'une autre couleur encor,
Et puis, partout, ces feuilles d'or
Qui tombent sans que rien ne bouge.

Nous aimons bien cette saison,
Mais la nuit si tôt va descendre !
Retournons vite à la maison
Rôtir nos marrons dans la cendre.

 

Lucie DELARUE-MARDRUS (1874-1945)